CONFERENCE ROOM #2
Pôle Talk
Jean-Benoît Vetillard

Vernissage le jeudi 11 mai à 18h. —

Conférence Room #2

TILT n’est pas une galerie permanente. Elle investit la salle de conférence du service de la culture de la ville de Renens le temps d’une exposition, puis cède de nouveau la place aux utilisateurs de l’administration. C’est cette spécificité qui a inspiré la série d’expositions CONFERENCE ROOM.

En mai, TILT accueille la seconde édition de cette série. L’an dernier nous avions reçu l’architecte Bâlois Dries Rodet et son immense table surplombée par un tout aussi majestueux baldaquin. La seconde édition verra l’architecte Jean-Benoit Vétillard se saisir de la commande pour imaginer une salle de séance alternative, à la fois outil pour le service de la culture et prétexte pour un dispositif spatial capable de susciter de nouveaux usages et de nouveaux imaginaires.

En initiant cette commande récurrente à des architectes, l’équipe de TILT a voulu proposer une réflexion sur la manière d’exposer l’architecture. Plutôt que de montrer des documents graphiques abstraits, le format de l’installation permet de révéler le travail de l’architecte : se saisir d’une commande pour explorer des univers sensibles et théoriques liés à l’espace.

L’architecte invité

Jean-Benoît Vétillard (16/02/84) est diplômé de l’École Supérieure d’Architecture de Bretagne. Ayant travaillé au sein des ateliers Block architectes (Nantes – 2008), Sallotobuono (Venise – 2009), Atelier Projectiles (Paris – 2010), Atelier Ciguë (Montreuil – 2012), et Berger&Berger (Paris – 2013), il mène depuis 2009 une activité personnelle où toutes les échelles sont abordées ; et où l’art, la scénographie et l’architecture cohabitent sans hiérarchie préconçue. Depuis 2013 il codirige avec Reza Azard l’Atelier d’Extrapolation Métropolitaine au sein de l’École Spéciale d’Architecture de Paris.

Pôle talk

Plutôt que de reconfigurer l’intégralité de la salle, le projet propose d’installer un dispositif scénique précis capable de redéfinir l’ambiance, mais aussi l’usage de toute la salle.

Tirant parti de la géométrie de l’espace et de son sas d’entrée, Jean-Benoît Vétillard prolonge l’escalier et le transforme en une scène qui polarise le regard. Appuyé par un dispositif lumineux et un immense miroir, le centre de gravité de la salle se déplace vers un élément insolite, un poteau, installé en haut de l’estrade. Le dispositif légèrement surréaliste avec son escalier rencontrant le mur biais prend le parti d’extraire la salle à son univers neutre pour y insuffler un imaginaire intriguant.

Vernissage le jeudi 11 mai à 18h.

Ouvertures les jeudi 18 et mercredi 25 mai dès 16h.

Finissage performance et discussion jeudi 1er juin à 18h.